faut-il éviter de faire l’amour?

3.5 (72%) 21 votes

Ni la bise, ni les baisers? Avec l’épidémie de coronavirus qui sévit en France, les gestes «barrière» sont de mise, recomienda limitar la proximidad física. Et le sexe dans tout ça?



En un par de trenes en Milán, Italia, el 8 de marzo de 2020.


© Miguel MEDINA / AFP
En un par de trenes en Milán, Italia, el 8 de marzo de 2020.

Ne pas serrer la main, ni faire la bise, éviter de se toucher le visage, éternuer dans son coude … En pleine épidémie de coronavirus, les gouvernements et scienceifiques diversas recomendaciones recomendaciones restreignant les contactos entre personas, afin de limiter la propagation du Covid-19. Mais au même titre qu’il est Recomendación d’éviter de faire la bise à son collegue, proscrire les baisers langoureux et échanges charnels dans notre intimité? Les règles sanitaires ne se sont pas clairement avancées dans la sphère sexual.

Comme le précise Santé Publique France, «Es probable que el coronavirus sea similar al coronavirus cuando es una transmisión de contactos infectados por inhalación de gotitas para tratar o tratar pacientes avec des impurezas superficiales impurezas par ces secreciones «.

Vuelva rappel, le Covid-19 es un nuevo coronavirus, que es científico y experto encore et tentent de comprendre. «Des lacunes importantes demeurent», dice la organización Mondiale de la Santé (OMS). Ciertos puntos descansan entre sí encore difficile à déterminer clairement, como todos los parámetros relativos a la transmisión.

Pas considéré comme une IS pour le moment

Cambiador de baisers con portes de personas del coronavirus, c’est bien évidemment un risque d’être kontaminé, puisqu’il se transmet par postillons selon las observaciones actuales. Toutefois, le Covid-19 n’est pas encore catalogué comme infección socialmente transferible.

«Bien que les coronavirus ne soient généralement pas transmis concentrate, il est trop tôt pour le savoir», écrit le New York Times, sobre la base de las declaraciones de la organización Mondiale de la Santé. Vierta la cantidad total del multiplicador del virus corona para cambiar el Charnel est donc como lo hace.

«Tout sexe entraîne un contact étroit. C’est la définition du contact étroit», Souligne dans le média américain Vox, Anna Muldon, Chercheuse en Maladies Infectieuses à l’Université d’Arizona. «Il n’y a donc aucun moyen de d’en avoir sin risquer la transfer».

«Comme leur nom l’indique, les infecciones emocionalmente transmisibles (IST) se transmettent mainement lors des rapports sexuels», explique l’OMS. «Existe más de trente patógenos de infecciones, bacterias, virus o parásitos, transmisibles de cette manière». Parmi les plus courantes les chlamydioses, la sífilis, l’herpès génital, l’infección por le virus de l’inmunodéficience human (VIH) o encore l’hépatite B.

El virus corona, pas encore un tue-l’amour

Malgré les différents avertissements diffusés, 66% de Français interrogés déclarent avoir fait la bise, ces derniers jours, à des personnes qu’ils connaissent y 61% leur avoir serré la main, selon un sondage Elabe / Berger-Levrault pour BFMTV mercredi.

Interrogées par l’AFP, plusieurs personnes ont même déclaré que cette période de crise sanitaire ne les refrescante pas forcement à rencontrer des inconnus, a échanger ciertos fluidos avec eux. Au contraire, une femme raconte n’avoir jamais eu autant de «match» sur l’application de rencontres Tinder, «j’ai l’impression que ça booste, tout le monde se connecte, se décoince», raconte-t-elle . La aplicación cumple con los requisitos de los usuarios, entre los «partidos» de personas, la lista de «carte d’avertissement» renvoyant aux consignes de l’OMS sur les «gestes barrière».

«Si vous ressentez qu’il n’y a ne serait-ce qu’une Chance que vous vous sentiez mal, pour quelque raison que ce soit, n’allez pas au bar, n’utilisez pas Grindr ou Tinder [applications de rencontres, ndlr]»ce jour-là», declaración de Anna Muldon.

Aux États-Unis, qui begin à prendre des mesures pour lutter contre la propagation du Covid-19, une orgie prévue à Los Angeles a été maintenue, relator le New York Post. Les organisateurs, le sex-club Snctm, aseguran que les mesures sanitaires seront prises: désinfection des lieux, selección del participante y de savon et de désinfectant …

Téléchargez l’application Microsoft News para Android o iPhone, y soyez ainsi toujours au courant de l’actualité.

Deja un comentario

Tu dirección de correo electrónico no será publicada. Los campos obligatorios están marcados con *