Une application de rencontres «para las relaciones familiares» développée à Toronto

4.4 (92%) 37 votes

Selon les développeurs de l’appli, Peel se positionne en alternativa aux aplicaciones de rencontre populaires comme Tinder, Grindr ou Bumble

Les applis de rencontre actuelles ne nous ont pas satisface dans le sens où on sest rendu compte qu’elles ont été créées pour faire du cipher, explique un des développeurs de Peel, Anthony Riera.

En veut ralentir le nombre de personnes qu’on te sugerir pour que tu puisses te concentrator un peu plus, indica-t-il.

Capturas d'écran de l'application peel.

Lancée le mois dernier, l’application Peel se positionne en alternativa aux aplicaciones de rencontre qui tentent de los perfiles propuestos y máximos para usuarios.

Foto: Avec l’autorisation de Peel

M. Riera estime que les applis comme Tinder qui permettent de parler à de nombreuses personnes en même temps font en sorte les talk sont souvent anodines, répétitives, et ne mènent souvent pas à des Relaciones sérieuses.

Les cofondateurs de Peel ont également cherché à combattre le Fantasma, un nombre típico en las aplicaciones de rencontre o una comunicación individual y rápida con la parte particular, y la respuesta de mensajes auxiliares sin explicación.

Il y a beaucoup de personnes qui peuvent mal réagir à ça, souligne M. Riera, qui précise qu’avec l’application Peel, un usager peut être ciertos que la persona avec qui [il ou elle] parle est une person qui est concentrée sur toi.

Une idée née en confinement

Explica Anthony Riera.

Toque de queda, et on n’avait pas d’emploi … On était enfermés et coupés du monde «,» text «:» On est arrivé to Toronto Haufen-Poil avant le lockdown, et on n’avait pas d’emploi … On était enfermés et coupés du monde «}}» lang = «fr»>Llegué a Toronto Heap-Poil disponible Toque de queda, et on n’avait pas d’emploi … Sobre était enfermés et coupés du monde, explique M. Riera, qui est Fraîchement installé à Toronto avec le cofondateur de l’application Peel, Maxime Julian.

Fotografía de retrato de Maxime Julian y Anthony Riera

Les développeurs d’applications mobiles Maxime Julian y Anthony Riera no son instaladores en Toronto.

Foto: Avec l’autorisation por Maxime Julian y Anthony Riera

La pregunta es si es una pregunta, si es una persona que tiene un compositor o si el aislamiento depende de la autorización de las autoridades canadienses.

Mejor, «Quel est le plus gros problème qu’on a actuellement et qu’on peut tenter de résoudre?»

Anthony Riera, desarrollador y confondateur, Peel

Los desarrolladores semblanos evitan el intento de obtener el objetivo del surmonter l’isolement físico. Selon M. Riera, la experiencia de usar y usar en Toronto, es un permiso integral para el desarrollo de la vida y la equidad de la vida.

Un pas dans la bonne direction, selon un psycholog

Vierta la clínica de psicología Pierre Faubert, las aplicaciones de modernización humana y el Expositor Peuvent Leurs Utilisateure à des Jugements Arbitraires Souvent Basés Sur Des Critères Physiques.

En el est dans la marchandisation de l’être humain.

Pierre Faubert, psicólogo

Selon M. Faubert, Les Plateformes Comme Tinder, Grindr ou Hinge Incitent Leurs Utilisateurs à Passant à l’acte sans réfléchir des magasins en ligne.

El psicólogo Pierre Faubert en la estación de radio de radio Canadá

Vierta al psicólogo Pierre Faubert, las solicitudes de modernidad, dignidad y humanidad, y la pregunta de si es un lugar donde están.

Foto: Radio Canadá

Ça, cest un piège, indicar-t-il, en ajoutant que sans s’en rendre compte, en el camino a un día en que no es posible cometer un error.

Il voit dans l’application Peel une certaine honnêteté, qu’il interprète comme una invitación à una relación plus en profondeur.

Desplazarse, más una oportunidad, quelques qui veut être sérieux «,» texto «:» Moins auf fait du scrolling, más una posibilidad de quelques qui veut être sérieux «}}» lang = «fr»>Moins on fait you Desplazarse, además de una de las posibilidades de quelqu’un qui veut être sérieux, estime-t-il.

Marché torontois au marché canadien

La aplicación Peel está disponible para descargar el teléfono en la App Store y la plataforma Google Play partout en Canadá, más desarrolladores en el sur de marzo regional de Toronto para el lanzamiento de la aplicación.

Inmediatamente vierta en un ciblé de Toronto, souligne Anthony Riera, en précisant que l’expérience à Toronto va nous servir de validation pour que le produit soit au top.

El centre-ville de Toronto.

Depuis son lancement, l’application Peel dénombre 1100 usuarios en Toronto, y 35% d’entre eux l’utilisent quotidiennement.

Foto: La Presse canadiense / Tijana Martin

Selon le développeur, un artículo au sujet de Peel paru dans un journal local à la mi-mai a fait bondir le nombre d’utilisateurs dans la ville, ce qui leur a permis d’avoir pas mal de retours de la parte des utilisateurs, pour améliorer l’appli.

Cest parti plutôt bien.

Anthony Riera, desarrollador y confondateur, Peel

D’ici la fin de l’été, l’équipe espère traduire l’application in français y percer le marché québécois.

Ce sera quelque eligió qui va arriver très rapidement, Indique M. Riera, qui afirman qu’il utilisera sans doute l’application de rencontres qu’il a développée.

Selon c dernier, La ventaja de utilizar la aplicación soi-même son, cest que c’est plus simple après de savoir ce qui va et ce qui ne va pas.

Deja un comentario

Tu dirección de correo electrónico no será publicada. Los campos obligatorios están marcados con *